gestion@eraencheres.com - Tél : 04.74.09.44.10

Épisode 10 : les origines du tapis de course

Aujourd’hui, plus de 70 000 tapis de course sont vendus en France chaque année. C’est la machine la plus utilisée dans le monde, que ce soit dans les salles de sport ou chez les particuliers.

@Google

Le plus vieil ancêtre du tapis roulant date de la fin du 1er siècle après JC. Il s’appelle la « grue de Polyspastos ». C’était une sorte de roue de hamster verticale servant à porter des matériaux très lourds. Les ouvriers se trouvaient à l’intérieur, devaient marcher pour faire tourner la roue et monter les charges. Les hommes se sont servis de cette machine jusque dans les années 1900.

@Google

En anglais, les tapis de course sont appelés « treadmill ». « Tread » veut dire « bande de roulement » et « mill » signifie « moulin ». Ils tiennent leur nom de leur utilisation agricole. Des tapis roulants de toutes tailles ont longtemps été utilisés pour les travaux agricoles avant l’arrivée des machines motorisées, aussi bien grâce aux animaux qu’à la force humaine. Ils étaient constitués d’une bande de roulement inclinée et d’un plancher en bois, sur lequel les animaux marchaient pour actionner le mécanisme.

@Google

Au début du 19ème siècle, les prisons britanniques imaginent une utilisation alternative à ces tapis roulants. En effet, l’ingénieur William Cubitt met en place en 1818 un concept destiné à « guérir » les prisonniers de leurs fautes tout en fournissant un travail utile, appelé « escalier infernal ». Il pouvait supporter jusqu’à 40 prisonniers à la fois. Ils devaient monter les marches de cet escalier pendant 6 à 10 heures consécutives par jour. Ce système fut aboli en 1898 en Grande Bretagne.

@Google

L’utilité du tapis roulant évolue entre les deux guerres. Ils sont de plus en plus utilisés à titre personnel pour se maintenir en forme ou juste prendre la pose, comme les deux midinettes. Ils ne restent accessibles qu’aux gens fortunés. Ces machines sont encore rudimentaires avec un mécanisme très lourd. Les lattes en bois sont petit à petit remplacées par du tissu résistant, rendant les tapis roulants plus agréables.

Si la pratique du sport commence à se répandre dans la société, ce n’est pas encore le cas pour les tenues, absolument pas adaptées aux activités sportives.

Vers le milieu du 20ème siècle, la médecine commence à prendre conscience des mérites de ces tapis de course. En 1952, Robert Bruce, cardiologue et Wayne Quinton, ingénieur, imaginent le premier tapis roulant médical leur permettant de mesurer la santé cardio-vasculaire des patients. Les deux hommes effectuent les premiers tests de leur création sur des chiens.

À la fin des années 1960, le bestseller intitulé « Aérobic » écrit par Dr Kenneth Cooper, vente les mérites de la course à pied, qu’il conseille de pratiquer plusieurs fois par semaine. C’est de là qu’est inventé par William Staub le tout premier tapis de course d’intérieur, le « Pace Master 600 », qu’il commercialise avec le Dr Cooper.

C’est un succès. Le tapis roulant envahit les foyers et les salles de sport dans les années 70 et on n’arrête plus le progrès : on en trouve des légers, des plus imposants, avec des hauts-parleurs intégrés, avec moniteur LCD… Les plus massifs sont de véritables machines de guerre.

Le tout premier tapis de course non-motorisé « Sprintbok » voit le jour en 2016. Il est imaginé par le Français Matthieu Gru et est constitué à 70% de bois. C’est un objet élégant, épuré mais très efficace pour autant car il permet de se muscler plus rapidement et donc dépenser plus de calories.

Retrouvez toutes les semaines des tapis de course aux enchères dans nos ventes « Sports, loisirs et bricolage » et « Vente principale ».

2019-03-19T11:57:44+00:00mars 19th, 2019|

About the Author:

Leave A Comment